LA SEMELLE DE FONDATION :

La semelle de fondation en béton, élément essentiel dans la construction, permet, lorsqu'elle est bien faite, d'éviter les lézardes et fissures dans les murs(un séchage d'un minimum de trois semaines est important).

Le sol doit être de bonne qualité et avoir une portance suffisante (élimination de la terre végétale).


Une étude du sol par des professionnels (étude géotechnique) est vivement conseillé, pour déterminer le type d'armature , la profondeur nécessaire de la fondation, la méthode à utiliser (fondation classique, pieux, longrines,...).
Cette étude est obligatoire, pour les constructeurs de maisons individuelles, en cas de dallage terre plein concernant les maisons jumelées ou en bande, et les lotissements.
Pour les maisons individuelles isolées, le constructeur n'a qu'une obligation d'enquête(s'assurer que le dallage terre plain est compatible avec la nature du terrain). En cas de terrain difficile, ou la fondation superficielle est exclu, il est nécessaire de faire appel à des professionnels pour déterminer une autre méthode de mise en oeuvre (pieux, puits, longrines,...). le sol qui va supporter la charge, doit être stable, propre, sec et non gelé. Si de l'eau est dans la fouille, elle doit être enlevée avant le coulage du béton. Dans le cas de mauvais sols présentant des risques de tassements importants ou différentiels (couches de sol hétérogènes, limons, remblais,...) il est nécessaire de passer par un bureau d'étude béton armé ( une étude géotechnique sera effectuée préalablement) .















Suite
Copyright © 2005 créé par EmCa